Venise

Publié Laisser un commentairePublié dans Europe, Italie, Venise

Nous avons passé un super week – end dans la ville romantique de Venise en avril. Malgré les touristes, nous avons été enchanté par les rues piétonnes baignées par les premiers rayons du soleil de printemps.

Nous avons rejoint la cité des Doges… en train de nuit depuis Paris. La compagnie Thello propose des prix d’appel à 70 euros A/R: le voyage passe vite et quel spectacle d’assister au lever du soleil sur la ville en arrivant.

Nous avons rapidement abandonné nos affaires à l’hôtel pour nous précipiter dans les ruelles tout excités.  Nous avons pris un pass pour le vaporetto qui s’est avéré très rentable car nous n’avons cessé d’emprunter cette navette fluviale pour nous déplacer mais surtout pour visiter la ville de l’intérieur. Préférez l’avant de l’embarcation car les gaz d’échappement à l’arrière donnent rapidement la nausée!

Les gondoles faisant face au Palazzo Ducale

Nous avons arpenté les quartiers de façon méthodique et c’est le Dorsudoro qui nous a le plus plu. Contrairement à la plupart des grandes villes italiennes, l’absence de véhicules, et même de scooter, dans les rues rend la ballade particulièrement agréable même si cela est probablement moins vrai au coeur de l’été quand le flot de touristes inonde les quais. Les rues pavées, les ponts en pierre qui enjambent les canaux, et les façades grandioses des palais contribuent à l’atmosphère romantique de la ville, à la hauteur de sa réputation.

Gondole sur le Gran Canale

La visite de la Sérénissime s’apprécie au hasard des déambulations mais offre aussi de nombreuses visites culturelles comme le Palais des Doges où chaque pièce est encore plus éblouissante que la précédente. La basilique Saint – Marc est bien sûr magnifique. Faites en sorte d’y pénétrer lorsque le système d’éclairage est en fonctionnement et fait scintiller les mosaïques sur la voute. Un coup de cœur pour la visite du théâtre de la Fenice, magnifiquement restaurée à l’identique après avoir été ravagée par un incendie en 1996.

Vue depuis le Campanile

Le tour en gondole est quasiment obligatoire. On nous entraine dans des canaux moins fréquentés et les 20 minutes passent trop vite. Comptez 60 euros après négociations mais à ce prix, le gondolier ne chante pas!

La ville s’est véritablement organisée sur l’eau et nous avons été étonné de voir des bateaux taxis, des bateaux ambulance ou des bateaux poubelles! La ville est d’ailleurs plutôt propre et nous n’avons pas fait l’expérience de mauvaises odeurs.

Sur l’île de Burano

Une ligne de vaporetto fait le tour de l’île et c’est l’occasion d’assister au coucher de soleil sur Venise. Une autre ligne dessert les îles de Murano et Burano. Nous avons passé un peu de temps sur cette dernière. Les façades des maisons sont incroyablement colorées et toujours d’une couleur differente de celle d’à côté.

Dans une boutique souvenir

Les boutiques nous rappellent la tradition du carnaval mais malgré l’offre nous n’avons pas trouvé le masque de nos rêves. Mais nul doute que nous reviendrons, à l’occasion du carnaval?