Ecosse
Ecosse,  Europe

[Écosse] Édimbourg

Cette fois, on y va! On ne se laisse pas impressionner par le risque de pluie et on part avec Marine et Jonathan à la découverte de l’Écosse et de ses moutons. Une boucle ambitieuse de plus de 1000 km au départ d’Édimbourg et en direction de l’île de Skye en passant par les Highland.

« Et Dinde Boro » en roulant le « R », c’est là que nous sommes arrivés et il vaut mieux savoir comment cela se prononce! La ville n’est pas très grande et se parcourt agréablement à pied. Elle est bizarrement foutue avec des rails de chemins de fer qui coupe la ville en deux. Au nord, la New Town géométriquement agencée, au sud la vieille ville foutraque et vallonnée. Comptez entre 2 et 3 jours sur place.

Banc à Edimbourg
Banc à Edimbourg

Bus à deux étages, cabs noirs et jeunes femmes vulgaires et éméchées dès 18h: pas de doute, nous sommes bien en Grande -Bretagne! Autre particularité locale, la typique saucisse-purée; qui ne nous laisse pas un souvenir impérissable.

La ville est encore très authentique avec ses processions (religieuses?) en habit traditionnel, ses mariés que l’on croise en kilt ou ses groupes de jeunes improvisant un rock a capella au côté d’une guitariste de rue. Une simplicité qui nous a vraiment séduit et qui contraste avec le côté gris et sinistre de la plupart des rues et ruelles. Ca ne doit pas être drôle en hiver…

Délicieux fudge

La vieille ville n’échappe pas aux multiples attractions touristiques avec en particulier des visites guidées sur les mythes et légendes de l’Édimbourg hanté. C’est un peu caricatural mais la déambulation dans les boyaux obscurs et labyrinthiques sous la ville est assez impressionnante. Et surtout un excellent exercice de compréhension orale: nous n’étions pas trop de 4 pour rassembler les bribes d’écossais que nous avions attrapés.

Nous n’avons pas visité le château mais pour voir un point de vue sur la ville, et en particulier le coucher du soleil, on recommande Carlton Hill, plus accessible que le Holyrood Park où nous sommes allés nous galérer.

Pour les jours de pluie, halte obligée (et gratuite) au National Museum de Scotland. D’une part pour l’époustouflante grande halle mais aussi pour la collection permanente et en particulier celle des sciences et techniques.

Street art à Edimbourg

Nous avons passé aussi un super moment à la découverte des bords de la rivière qui serpente à l’Ouest de la ville jusqu’à Dean Village. Les rives sont très bien aménagées, l’atmosphère y est verdoyante et paisible et le chemin nous conduit à la galerie d’Art Moderne où nous avons profité des installations en plein air.

Impossible de quitter la ville sans admirer le mythique Forth Bridge, le pont ferroviaire historique classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Un monstre d’acier rouge, particulièrement massif depuis la dramatique rupture d’un pont similaire en 1879. Aujourd’hui 2 autres ponts permettent de traverser la baie et de filer au nord vers les Highlands.

  • Vol A/R depuis Paris CDG avec EasyJet 105€/ pers. à des horaires décents
  • Location de voiture: 240€ pour 7 jours chez Europcar Airport Edimbourg
  • Herbergement 1 (Cheap): City Stay Hostel Edinburgh, 2 lits, 19,5£/nuit
  • Herbergement 2 (Chic), 
  • Hanted guided tour: 18 £/Pers.
  • National museum of Scotland: Gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *