EuropeGrèceLes Cyclades

[Les Cyclades] Santorin

Après trois jours à Naxos et deux jours à Amorgos, l’arrivée à Santorin fut un peu difficile. Beaucoup, beaucoup de touristes, de circulation et de bruit. A peine débarqué du port, on a déjà le droit à une attraction touristique : la montée en dos d’âne. Car, oui, à Santorin le port se trouve tout en bas de la ville juchée en haut d’une falaise. Une ascension de quelques minutes est alors impérative mais si vous avez quelques euros à dépenser inutilement, vous pouvez toujours monter sur le dos d’un âne puant avec autant d’autre touristes asiatiques l’appareil photo autour du cou.

Les ânes retournent au port de Santorin pour remonter une nouvelle cargaison de touristes

L’île est en réalité le vestige d’un ancien volcan ce qui lui donne une forme longiligne et légèrement courbée très caractéristique. Nous avons visité les ruines de l’ancien Thira en haut d’une montagne avant de redescendre sur une plage de sable noir brulant à Perissa.

Finalement nous nous sommes adonnés à l’attraction touristique incontournable : la visite en bateau du cratère du volcan et des sources d’eaux chaudes. On ne peut pas dire que l’excursion nous ait particulièrement plu. Nous ne sommes pas de grand fan des bateaux remplis d’une quarantaine de touristes et d’un timing minuté qui nous empêche de profiter pleinement du lieu. On est pressé par le temps si bien qu’on a à peine le temps de faire l’aller retour du bateau jusqu’aux sources d’eau chaude à la nage. Et oui, le bateau jette l’ancre à quelques dizaines de mètre du bord en vous indiquant la direction à suivre. Toutefois, il est intéressant d’aller sur le volcan et d’y découvrir la roche noire et son paysage désertique.

Sur le volcan

Les Cyclades c’est aussi l’occasion de faire le plein de coucher de soleil époustouflants tous les soirs. Nous nous en sommes donnés à coeur joie !

A Santorin, loin de faire les originaux, nous sommes aller à Choia : le spot avec les églises aux dômes bleu et les moulins.

Coucher de soleil sur Oia

L’avantage de ces îles touristiques c’est qu’il est inutile de louer un scooter ou une voiture, les transports publics sont assez bien développés, à l’heure et à prix très abordable ! Par contre, ils ont tendance à être vite plein à craquer mais on trouve toujours une petite place. Ne vous étonnez pas si vous ne payer pas en montant, l’assistant du chauffeur de bus, passera dans les rangs (et même si le bus est complètement plein) pour vous vendre ses tickets.

Néanmoins, les bus ne font pas d’heures sup’ dans la soirée et passée l’heure du coucher du soleil il vous faudra user de vos charmes pour rentrer en stop avec de charmantes touristes argentines.

Fira

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *