Etats-Unis,  Floride,  Road Trip

[États-Unis du Sud] Les Everglades

Pour commencer 2017, nous avons décidé de retourner aux États-Unis. Après les grandes villes de la côte Est (New York et Boston), nous voulions découvrir des endroits plus reculés. Un road trip de 4000 km sur les routes du sud des États-Unis nous a conduit de Miami à Austin en passant par les Everglades la côte Ouest de la Floride, la Nouvelle-Orléans, la Louisiane, le parc national de Big Bend et le Texas. Un séjour de 3 semaines à la découverte d’une Amérique profonde où les touristes occidentaux sont très rares et les clichés vivaces.

À peine arrivés à Miami, nous avons filé vers le Parc National des Everglades au sud de la Floride. En quelques kilomètres seulement, on quitte les banlieues riches et les golfs pour se retrouver au milieu des marais et de la forêt tropicale. La rupture est radicale. Fatigués par le voyage, on se couche bien avant les 12 coups de minuit de la nouvelle année!

DSC_0615
Pélican

Shark Valley ne déroge pas à la règle avec ses chemins bitumés et ses pontons en bois mais il permet de voir des hérons et de nombreux alligators qui se prélassent sur les bas-côtés. Il y a beaucoup moins de monde en fin de journée et l’accès n’est alors plus payant. C’est le circuit de l’Ahinga trail que nous avons préféré car il reste un peu sauvage et moins fréquenté. En plus des bébés alligators, nous y avons vu des tortues et l’Ahinga, un oiseau du coin qui étend ses ailes pour les faire sécher au soleil.

En janvier le soleil se couche tôt et nous arrivons aux camping à la nuit tombée. Les emplacements se composent systématiquement d’une table de pique-nique et d’un foyer pour le feu dont les touristes américains raffolent pour célébrer leur héritage de pionniers du grand Ouest. Les emplacements sont plus grands qu’en France (une nécessité pour y mettre l’énorme pick-up et souvent un gigantesque camping-car). En revanche les sanitaires sont la plupart du temps très rustiques et il faut pourtant compter 20 dollars par nuit. On glisse quelques billets dans une boîte à lettre en partant. Au camping de Monument Lake, nous avons été réveillé par un magnifique lever de soleil avec le lac couvert de brume. Instant magique de couleurs et de quiétude.

DSCF2852
Balade en canoë dans le Mangrove tunnel

Nous avons véritablement pu explorer les marais lors d’une balade en canoë à Gulf Coast. Moins chère, moins bruyante et surtout moins intrusive pour notre environnement que les fameux Air Boat, une excursion en canoë nous a emmené à la découverte d’une rivière qui serpente au milieu, et même sous les mangroves. On s’est pris pour des explorateurs et malgré les nuées de moustiques et on a vraiment adoré!

Les deux jours ont été un peu courts et une journée supplémentaire nous aurait permis de profiter des visites proposées par les Rangers à la découverte de la faune et de la flore. Pensez à vous renseigner la veille.

Aux États-Unis, le camping est assez développé. Nous en avons donc profiter pour faire des économies et découvrir un « mode de vie à l’américaine ».

Deux sites indispensables pour réserver vos emplacements : reserveamerica.com, il recense l’ensemble des campings étatiques et nationaux et freecampsites où une communauté de baroudeurs américains recensent les lieux de campings gratuits (parking pour RV ou terrain pour tente) ainsi que les campings privés.  Les lieux sont actualisés par les gens qui commentent, ils y mettent le numéro de téléphone, le site internet (s’il existe) et les coordonnées géographiques. Certains d’entre eux ne sont disponibles que sur réservation préalables et pour d’autres il faut avoir un permis (très utile si vous être américains, un peu moins si vous n’allez passer que quelques semaines sur le continent).

On à testé :

  • Les campings nationaux dans les National Parks : Flamingo Campground au sud des Everglades; Très confortable avec douche, eau chaude et vue sur la mer. Monument Lake Campground entre Shark Valley et Gulf Coast dans les Everglades. L’un de nos campings préférés lors de notre séjour. Une superbe emplacement au bord d’un lac, en pleine nature avec un rangers et sa femme qui vivent ici dans leur RV à l’année. Un très bon accueil avec en prime un magnifique levé de soleil dans la brume du lac. Seul bémol, pas d’eau chaude ni de douche.

Ces campings ferment généralement à la tombée du jour et sont régis par les rangers. En plus de la nuit de campings généralement entre 15 et 25 $ pour un emplacement, il faut ajouter le prix de l’entrée dans le parc. Mais si vous arrivez après la fermeture « officielle » du parc, les caisses sont fermées.

  • Les campings étatiques dans les State Parks. Également régis par les rangers, ils fonctionnent sur le même modèle que les parcs nationaux. Nous avons testé le Koreshan Camground. Attention les portes ferment à 20h. Nous sommes arrivés après et nous avons heureusement eu la chance de croiser un rangers qui rentrait chez lui et qui a pu appeler son collègue et le prévenir de notre arrivée. Le camping est placé dans le parc où se trouve le village de l’ancienne secte des Koreshan que nous avons pu visiter gratuitement le lendemain. Comme pour les parcs nationaux : toilettes, douches et eau chaude. Petit plus : l’électricité sur l’emplacement.
  • Les campings privés. Souvent plus chers (quoique nous avons connus quelques exceptions). Notre nuit la plus chère du séjour, celle à Key West : plus de 60$ pour un emplacement à l’odeur de bête morte à côté d’énormes RVs et du ronronnement de leur climatiseur. Toutefois, après une analyse comparative précise, il s’avère que le Boyd’s Campground avait le meilleur rapport « emplacement/prix » puisqu’il se situe à Key West (l’un des seuls). Bien sûr, à ce prix là, on a le droit au wifi, à l’eau chaude et aux sanitaires bien entretenus.
  • Les campings gratuits : de simples emplacements avec des toilettes sèches et une arrivée d’eau. Nous avons testés Oak Ridge dans le Hillsborough Wilderness Preserve. Uniquement accessible sur réservation préalable, on vous envoie une confirmation de réservation par mail avec le code d’accès qui vous permettra d’ouvrir l’un des cadenas de la grille. Perdus au milieu de la forêt, nous avons vraiment apprécié ce site où nous avons pu faire du feu gratuitement.

La plupart des campings sont perdus au milieu de la nature avec néanmoins tous le confort nécessaire : table de pique-nique, toilettes en dur, douche avec eau chaude et parfois même électricité. On a vraiment apprécié ce mode d’hébergement un peu plus dépaysant que le motel et au rapport qualité/prix imbattable ! Ça nous a permis de découvrir des endroits que nous n’aurions pas exploré si nous avions été à l’hôtel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *