Asie,  Escapades urbaines,  Taiwan

[Taiwan] Une journée à Taipei

De Taiwan on se savait rien. À peine le placer sur une carte. Au hasard d’un déplacement professionnel nous décidons d’y passer un long week-end en avril 2019. Quelle bonne surprise: des paysages impressionnants, des boutiques chics et sympas, des locaux accueillants et déjà la furieuse envie d’y retourner.

Taipei c’est le mélange réussi entre Bangkok et Singapour. D’un côté on y retrouve l’effervescence de l’Asie du Sud-Est avec ses deux roues, sa street food et ses sourires. De l’autre, l’influence occidentale avec ses boutiques design et ses coffee shop à la déco tendance entre deux boui-bouis traditionnels. C’est particulièrement le cas dans le quartier étudiant à l’ouest de district de Daan, le long de la Yongkang Street.

Ici ce n’est pas la Chine: les habitants ne cessent de nous le répéter. Politesse et propreté sont l’héritage des colons Japonais.

Nous avons eu une super surprise en tombant sur une ancienne fabrique de tabac désaffectée qui accueille aujourd’hui le Songshan Cultural and Creative Park: Petits créateurs et designers rivalisent d’imagination et de goût. Et un coup de coeur: une superbe librairie dans une vieille baraque en bois.

On nous avait vanté la cuisine de Taiwan. Honnêtement ça n’a pas été le coup de foudre… Si nous avons bien aimé les Bubble Tea et les raviolis vapeur, les marchés de nuit nous ont donné des trucs pas très ragoûtants à manger et à voir: Tripes et abats, poulet frit, hot dog de riz.. Celui de Raohe est particulièrement typique. Il jouxte un impressionnant temple et nous avons assisté un spectacle théâtre folklorique assez déroutant, sorte de comedia dell arte local.

Nous n’avons pas pris le temps de monter au sommet de Taipei 101, l’imposant gratte ciel de la ville. Ce qui est devenu l’emblème de la ville culmine à plus de 500 m! Il est un peu mastoc lorsqu’il nous le surplombons  mais en prenant un peu de recul, on distingue ces jolies formes qui rappellent celles des pagodes traditionnelles.

Pour en profiter, différents points d’observations jalonnent le Xiangshang trail. Ça monte fort au début dans les escaliers. La foule se masse sur les premières terrasses à tel point qu’une queue d’une quinzaine de mètres se forme pour se faire prendre en photo devant le panorama. Heureusement les étages supérieurs sont bien plus calmes. Vue imprenable sur la ville au coucher du soleil même si le ciel est rarement dégagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *